1. Résumé et Contexte Général

Le Ministère de la Santé Publique, à travers sa Direction Nationale de la Pharmacie et du Médicament (DNPM) coordonne le système national de la chaine d’approvisionnement des produits de santé. Ces produits pharmaceutiques sont entreposés et distribués par la Pharmacie Centrale de Guinée – SA. Cette dernière distribue les produits aux districts sanitaires sur toute l’étendue du territoire national, qui à leur tour les mettent à la disposition de l’utilisateur final.

Le projet de Gestion des achats et des approvisionnements (GHSC-PSM) est le principal moyen par lequel USAID 1) achète et fournit des produits de santé, 2) fournit une assistance technique pour améliorer la gestion de la chaîne d’approvisionnement des pays partenaires et 3) collabore avec des acteurs internationaux clés pour soutenir les initiatives de santé mondiale. Le bureau en Guinée travaille dans deux des ordres de tâches du projet (l’Initiative du Président Américain pour la lutte contre le paludisme – PMI et la santé de la population et de la reproduction) pour fournir des produits, une assistance technique pour la chaîne d’approvisionnement et une assistance pour la gestion des déchets.
Depuis son démarrage en Guinée en 2017, GHSC-PSM appui le Ministère de la Santé Publique, à travers les stratégies et les priorités nationales en matière d’Approvisionnement et logistiques pour le renforcement des systèmes ainsi que la collaboration pour améliorer la disponibilité à long terme les produits de Santé, principalement les produits de lutte contre le Paludisme et pour la Santé de la Reproduction et Planification Familiale.

En matière de gestion des déchets biomédicaux, le Ministère de la sante a déjà fait un pas en mettant sur place des directives nationales de gestion des déchets biomédicaux et procédures de destruction des produits. Cependant, la gestion des produits périmés en Guinée reste aujourd’hui un des défis majeurs dont le MS cherche une solution durable. En effet, après le passage de l’épidémie EBOLA, il a été constaté un surstockage de toutes les structures sanitaires dans le pays en produits périmés. En 2018, sur financement de l’USAID, GHSC-PSM a mis en place un plan de collecte et de centralisation des déchets médicaux sur toute l’étendue du territoire. Cette opération a abouti à la réexportation et la destruction de plus de 150 tonnes de déchets solide et liquide au Havre en France. Tout ce processus a été réalisé sous la supervision de l’inspection générale de la santé et du Ministère de l’environnement conformément aux procédures en vigueur. Il faut noter que l’incinération des produits périmés se fait régulièrement dans certains sites préalablement identifiés qui sont dotés d’incinérateur ayant des caractéristiques limitées pour des activités d’envergure.

Dans l’optique de mettre en œuvre ces Directives, il est urgent d’identifier les actions prioritaires à court, moyen et long terme, en vue de rendre plus efficiente la gestion des produits pharmaceutiques en Guinée. Le travail requiert une expertise nationale couplée d’une expertise internationale.

C’est dans cet ordre d’idée que la DNPM envisage de recruter un expert national avec l’appui technique et financier du Projet GHSC-PSM, pour faire une analyse des lieux, faciliter le développement d’un plan spécifique et la validation du plan de gestion des produits pharmaceutiques en Guinée.

Télécharger l’avis complet en PDF

Facebook Comments