Après la sortie du Premier ministre, Kassory Fofana devant les députés à l’Assemblée nationale, le ministre Conseiller personnel du président de la République, Tibou Kamara a aussi fustigé la décision de démolir les maisons dans les cinq communes de Conakry et dans les préfectures de Coyah et Dubreka.

Invité dans l’émission ‘’On Refait le Monde’’ de la radio Djoma FM, le ministre de l’Industrie et des petites et moyennes entreprises, a soutenu les propos du Chef du gouvernement qui vont en droite ligne, selon lui, avec la volonté du président Alpha Condé.

« Chacun de nous doit s’en tenir à ce que le Premier ministre a dit devant la représentation nationale, à savoir : qu’il y’a eu un peu plus d’efforts dans l’opération de déguerpissement que nous avons consentis. Mais, il est évident qu’il y a eu également des débordements, parce que nous le savons tous que des maisons ont été cassées dans les quartiers et qui n’étaient pas concernées par l’opération. Ça, c’est un fait sur lequel le Chef de l’État a demandé de faire la lumière pour situer les responsabilités, parce qu’en tant que père de la nation, il est sensible à la détresse des citoyens. », a-t-il déclaré.

Face à cette situation, Tibou Kamara a annoncé l’ouverture d’une enquête sur les opérations de destruction des maisons dans le Grand Conakry pour situer les responsabilités.

« Notre responsabilité est de faire un discernement dans ce qui est arrivé avant de prononcer n’importe quelle sentence contre qui que ce soit. Il y a une enquête qui a été ouverte pour situer les responsabilités et recenser les victimes. Ce n’est pas la mission qui a été assignée aux équipes. C’est pourquoi le Premier ministre a dit que ‘’libérer les emprises des voies publiques est la décision du gouvernement. Mais les maisons cassées dans les quartiers n’est pas le mandat des équipes de déguerpissement ; et le gouvernement a le devoir de savoir ce qui s’est passé et surtout d’indemniser les victimes (…). », a indiqué le Conseiller personnel du président Alpha Condé.

Depuis plus de deux mois, le ministre de la Ville et de l’Aménagement du Territoire, Ibrahima Kourouma accompagné par le Gouverneur, Mathurin Bangoura, a engagé des opérations de déguerpissement des emprises des voies publiques. Des opérations qui ont touché plusieurs bâtiments d’habitation situées dans les quartiers de Conakry, Dubreka et de Coyah.

Une décision qui a poussé le président Alpha Condé a annoncé en conseil des ministres le dédommagement de toutes les victimes qui ont des titres fonciers.

Mohamed Sylla

Facebook Comments