L’Agence nationale de la sécurité sanitaire (ANSS), en concertation avec le secrétariat général aux affaires religieuses, a annoncé lundi, dans un communiqué publié dans les médias publics, l’interdiction des prières nocturnes collectives pendant les dix derniers jours du mois de Ramadan.

Selon le communiqué, « cette décision est prise sur la base de l’évolution de la situation épidémiologique de la Covid-19 dans le pays et le risque que représentent les rassemblements pour les prières nocturnes collectives des dix derniers jours du mois de Ramadan, au cours desquels, de potentiels risques de contamination peuvent survenir (…) ».

« L’ANSS invite les fidèles musulmans à s’abstenir de participer auxdites prières nocturnes dans les mosquées et sous toutes autres formes qui appellent à des rassemblements de plusieurs personnes ».

« Cette décision se justifie pour prévenir tout risque de contamination, de consolider la baisse de cas à la Covid-19 que nous enregistrons ces derniers jours et pour le respect des mesures barrières ».

 

Mohamed Sylla

Facebook Comments