L’artiste devenu politique, Élie Kamano a été condamné, ce mercredi, au paiement de 50 millions GNF de dommages et intérêts à l’homme d’affaires, Salifou Camara Super V.

Le tribunal de première instance de Kaloum l’a reconnu coupable « d’injures et de diffamation » à l’encontre de l’ex président de la Fédération guinéenne de football.

La sentence du tribunal a été prononcée par le juge Mohamed Diawara. Lequel renvoie à une semaine toute décision concernant une peine privative de liberté ou non.

En plus de cette condamnation, il est ordonné à Elie Kamano, dans un délai de 5 jours, de supprimer la vidéo pour laquelle il est poursuivi, de présenter des excuses à Super V non seulement sur sa page Facebook, mais aussi dans cinq organes de presse de la place.

Il devra également en apporter la preuve au tribunal.

Pour sa part, Me Salifou Béavogui, l’avocat d’Elie Kamano, s’est dit surpris de cette décision, avant de promettre d’interjeter appel.

 

Mohamed Sylla

Facebook Comments