Après avoir soutenu la candidature de Cellou Dalein Diallo à l’l’élection présidentielle du 18 octobre 2020, l’Alliance nationale pour l’alternance et la démocratie (ANAD) a décidé de changer de statut. Et pour cause !

Cette alliance électorale va désormais devenir une alliance politique qui sera dirigée par le président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo, a-t-on appris à travers un communiqué transmis à notre rédaction.

« Sous la présidence de son excellence Elhadj Mamadou Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG et de l’ANAD, il sera procédé à la signature officielle de la nouvelle charte de l’Alliance Nationale pour l’Alternance et la Démocratie.

Cette nouvelle charte est née de la volonté des partis membres de l’ANAD de transformer leur alliance électorale en une alliance politique pérenne ayant pour vocation la réconciliation nationale, l’instauration de la démocratie et de l’Etat de droit dans notre pays. », peut-on lire dans le communiqué de l’ANAD transmis aux médias.

La communique précise qu’une cérémonie de signature se tiendra mercredi le 14 juillet à 11 heures au siège de l’UNAD à Kobaya, dans la commune de Ratoma, sous la houlette du leader de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo.

 

Kadiatou N’Diaye

Facebook Comments