Job no: 544307
Contract type: Fixed Term Appointment
Level: G-5
Location: Guinea
Categories: Child Protection

L’UNICEF travaille dans certains des endroits les plus difficiles du monde pour atteindre les enfants les plus défavorisés au monde, pour sauver leur vie, défendre leurs droits, les aider à réaliser leur potentiel.

Dans 190 pays et territoires, nous travaillons pour chaque enfant, partout, chaque jour, afin de construire un monde meilleur pour tous.

Et nous n’abandonnons jamais

Pour chaque enfant, un champion 

La Guinée est un pays à faible revenu avec d’importantes privations d’enfants. Depuis 1984, l’UNICEF collabore avec d’autres agences des Nations Unies, des organisations à but non lucratif, des associations religieuses, des organisations de jeunesse et d’autres partenaires pour soutenir le gouvernement dans ses efforts de soutien au développement de l’enfant. Le programme de pays 2018-2022 comprend des interventions dans l’ensemble des programmes en matière de Protection, d’éducation, de santé, de nutrition, d’eau et assainissement et de politique sociale. Sur le terrain, à travers les bureaux de zone de Labé, Kankan et Nzérékoré, ainsi que le bureau virtuel de la basse côte, l’UNICEF assure la mise en œuvre active des programmes également dans les zones reculées.

Les données existantes de l’enquête par grappes à indicateur multiples (MICS 2016) et l’enquête nationale sur les VBG de 2016 montrent que la situation des femmes et des filles reste préoccupante :

  • 55,7% des femmes ont subi au moins une forme de violences physiques depuis l’âge de 15 ans dont 29.3% des femmes ont subi au moins une forme de violence sexuelle depuis l’âge de 15 ans ;
  • 71% des femmes pensent qu’il est justifié qu’un mari/ partenaire frappe sa femme dans certaines circonstances contre 92% en 2012 ;
  • 89% des enfants de 1 à 14 ans ont subi au moins une méthode de discipline violente au cours du mois dernier dont 74.5% un châtiment corporel ;
  • 38% des enfants (5-17 ans) sont impliqués dans une forme de travail dont la durée ou la nature sont préjudiciables aux enfants. 27% des enfants travaillent dans des conditions dangereuses (pires formes de travail) ;

Cette situation s’aggrave avec les épidémies de la maladie à Virus Ebola et la pandémie de la COVID 19 en Guinée qui a notifié son premier cas de COVID-19 le 12 mars 2020. Quelques jours après, le gouvernement guinéen a décrété l’état d’urgence sanitaire et ordonné la fermeture de toutes les écoles le 24 mars 2020. En plus de cette pandémie, le 14 février 2021, le ministre de la Santé a déclaré une épidémie de maladie à virus Ebola (MVE) dans la région de Nzérékoré.

Les réponses de la section protection de l’enfant à cette épidémie de la maladie à Virus Ebola ont consisté à : (i) l’identification et au soutien psychosocial aux familles et aux enfants affectés par Ebola (6 familles des cas confirmés et 70 contacts ; (ii) Distribution de 195 kits d’hygiène et 113 kits de dignité…

Comment pouvez-vous faire la différence ?

Dans le cadre de la mise en œuvre du programme régulier, les performances suivantes ont été atteintes et se poursuivent de manière régulière. Il s’agit de la réduction du taux de Mutilations génitales féminines et du mariage des enfants. Ainsi (i) 94.5% des femmes de 15-49 ans ont été victimes de mutilation génitale féminine (contre 96.9% en 2012) ; (ii) 39% de filles âgées de moins de 15 ans ont été victimes de mutilation génitale féminine (contre 45.5% en 2012) ; (iii) 46.4 % des femmes ont été mariées avant l’âge de 18 ans, dont 17.4 % avant l’âge de 15 ans (contre respectivement 57.8% et 25.9% en 2012) ; (iv) 62% des enfants de moins de 5 ans ont leur naissance enregistrée (contre 57.9% en 2012) dont 50.9% possèdent leur acte de naissance (contre 41.5%) ; (v), le cadre légal et règlementaire a été renforcé avec la promulgation de nouvelles lois ( la Loi portant Code de l’Enfant, la Constitution de la République de Guinée, Le code Pénal…)

Sous la supervision du Chef de Section Protection de l’enfant, le/la fonctionnaire fournira une assistance technique, opérationnelle et administrative pour contribuer au planning, gestion, suivi et obtention des résultats du programme Protection de l’enfant avec accent sur les transactions opérationnelles concernant le transfert direct des cash et les intrants du programme.

En bref, l’Associé(e) au programme sera responsable des tâches suivantes :

  • Appui au développement et à la planification de programmes
  • Appui opérationnel à la mise en œuvre du programme
  • Appui au suivi des indicateurs du programme (DCT, Supply, TA, Spot check, audit, Gestion des risques…)
  • Réseautage et création de partenariats
  • Innovation, gestion des connaissances et renforcement des capacités

Conditions pour être qualifié comme agent de changement pour chaque enfant :

  • Un diplôme d’études Secondaires, complété de préférence par une formation technique ou universitaire dans un des domaines d’intervention de l’organisation, est exigé.
  • Un minimum de 6 ans d’expérience professionnelle centrées sur des tâches administratives ou de ‘’clerk’’.
  • La maîtrise du français est requise. La connaissance de l’anglais et d’une langue locale est un atout.
  • Volonté à contribuer au travail en tant que membre d’une équipe ;
  • Flexibilité et ouverture à l’apprentissage et aux nouvelles expériences

N.B : Le poste est basé à Conakry avec des voyages occasionnels à l’intérieur du pays.

Pour chaque enfant, vous devez démontrez…

Les valeurs de l’UNICEF que sont l’attention, le respect, l’intégrité, la confiance et la responsabilité (CRITA) et les compétences de base en communication, travail d’équipe et l’atteinte des résultats.

Voir notre cadre de compétence : ici

Cliquez ici pour apprendre à propos des valeurs de l’UNICEF’s et des compétences.

L’UNICEF s’engage au respect de la diversité et à l’inclusion au sein de sa force de travail, encourage tous les candidats, sans distinction de sexe, de nationalité, de religion et d’origine ethnique, y compris les personnes handicapées, à postuler pour faire partie de l’organisation.

Les candidatures féminines sont vivement encouragées.

L’UNICEF applique la politique de tolérance zéro à l’égard toute conduite jugée incompatible avec son mandat et avec les normes de conduite des fonctionnaires des Nations Unies, notamment l’abus ou l’exploitation sexuels, le harcèlement sexuel, l’abus d’autorité et la discrimination. L’UNICEF adhère aussi strictement au principe de la protection de l’enfance. Tout candidat considéré pour un recrutement fera l’objet d’une vérification rigoureuse des références et des antécédents et devra adhérer à ces normes et principes. La vérification des antécédents comprendra la vérification des diplômes académique et des antécédents professionnels. Les candidats sélectionnés peuvent être tenus de fournir des informations complémentaires pour effectuer une vérification des antécédents.

Advertised : 01 Sep 2021 Greenwich Standard Time
Deadline: 15 Sep 2021 Greenwich Standard Time

Cliquez ici pour postuler : Le LIEN

Facebook Comments