Evacuée pour des soins intensifs, M’mah Sylla, une jeune fille de 25 ans qui a été victime viol commis par des médecins à Conakry, est décédée dimanche le 20 novembre 2021 à Tunis, a annoncé un communiqué du Premier ministre, Mohamed Béavogui.

Après avoir adressé ses condoléances à la famille éplorée, le Premier ministre « a instruit la ministre de la Justice et Garde des Sceaux à prendre toutes les mesures urgentes afin d’accélérer l’enquête en cours pour que les coupables répondent de leur forfaiture ».

Pour rappel, M’mah Sylla a été victime de viol commis par des médecins de deux cliniques dans lesquelles elle s’était rendue pour des soins après de terribles douleurs au ventre.

Dans ces centres hospitaliers, la jeune fille a été droguée et abusée par ces médecins sans scrupule et sans vergogne jusqu’à ce que grossesse s’en suive.

Dans l’espoir d’être rassurée si elle était enceinte pour faire avorter, elle s’est rendue dans un autre centre hospitalier pour faire l’échographie, là également, elle a été de nouveau victime de viol, avant de subir une intervention chirurgicale.

Elle connaitra par la suite six interventions chirurgicales avant son évacuation en Tunisie, où elle est décédée des suites d’une septième opération chirurgicale.

Kémo Sangaré

Facebook Comments