sanctionne le Mali

La Cedeao, le principal bloc régional d’Afrique de l’Ouest, a décidé de fermer les frontières de ses États membres avec le Mali et d’imposer des sanctions économiques en réponse au retard pris dans la tenue des élections après une transition de 18 mois.

Les dirigeants de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont adopté des sanctions sévères contre le Mali, le dimanche 9 janvier, en raison de l’incapacité de la junte au pouvoir à respecter la date limite prévue, en février, pour la tenue d’élections visant à rétablir un régime civil.

Les pays d’Afrique de l’Ouest ont décidé de geler les avoirs maliens au sein de la Banque centrale des États d’Afrique de l’Ouest (BCEAO), de fermer les frontières entre le Mali et les États membres de l’organisation, mais aussi de suspendre les transactions avec Bamako, à l’exception des produits médicaux et des produits de première nécessité.

La CEDEAO a également décidé de retirer les ambassadeurs de tous les pays membres du Mali ainsi que d’autres sanctions concernant l’aide financière.

L’organisation régionale a tenu un sommet extraordinaire à Accra, au Ghana, et a entériné les décisions prises par l’Union monétaire ouest-africaine (UMOA) quelques heures plus tôt.

Que disent les autorités maliennes à propos des élections ?

Les autorités maliennes ont notifié à la Cédéao qu’elles sont dans l’incapacité d’organiser des élections présidentielle et législatives en février 2022, comme la junte s’y était préalablement engagée. Une transition pouvant aller jusqu’à cinq ans est proposée.

Le gouvernement malien invoque l’insécurité persistante dans le pays dont une grande partie du territoire échappe au contrôle des autorités.

Fermeture de la base militaire française de Tombouctou : que représente-t-elle ?

Le mois dernier, plus d’une douzaine de pays occidentaux ont condamné ce qu’ils ont appelé le déploiement de mercenaires russes au Mali.

La France est en train de réduire ses 5 000 soldats dans la région, considérés comme essentiels dans la lutte contre les insurgés islamistes au Sahel.

Source : BBC

Facebook Comments