La Session Ordinaire du Conseil des Ministres s’est tenue ce jeudi 17 Mars 2022 de 10H à 12H, sous la haute autorité de son Excellence Monsieur le Président du CNRD, Président de la Transition, Chef de l’État, Chef Suprême des Armées, le Colonel Mamadi DOUMBOYA.

Les points suivants étaient inscrits à l’ordre du jour :

I. MESSAGE DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA TRANSITION.

II. COMMUNICATIONS, DÉCISIONS ET RECOMMANDATIONS

III. DIVERS.

I.  MESSAGE DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA TRANSITION.

Monsieur le Président de la Transition, Chef de l’État a réitéré aux membres du Gouvernement la nécessité et l’importance d’accélérer la mise en œuvre des décisions prises en Conseil des ministres afin de satisfaire les immenses attentes de la population.

Il a noté l’organisation en cours de l’élection du bureau de la Chambre de commerce, d’industrie et d’artisanat de Guinée grâce au travail du Ministre du Commerce, de l’Industrie et des Petites et Moyennes Entreprises. Le Colonel Mamadi DOUMBOUYA a salué la convocation de cette élection qui n’avait pas pu se tenir depuis plus d’une décennie.

Le Chef de l’État a demandé au Ministre des Infrastructures d’accélérer les travaux de finition des voiries urbaines avant la prochaine saison des pluies.

Préoccupé par la problématique de l’éclairage public à Conakry et à l’intérieur du pays, le Président de la Transition a invité le Ministre de l’Énergie à s’investir davantage pour l’installation des lampadaires sur les grandes artères de la capitale. Le Chef de l’État a demandé les mêmes efforts concernant l’assainissement de la ville de Conakry.

Le Président de la Transition a rappelé toute l’importance qu’il accorde à l’organisation des Assises Nationales qui démarreront le 22 mars 2022. Il a insisté sur l’implication de tous les membres du Gouvernement pour leur réussite. Ces Assises Nationales, selon lui, doivent être organisées avec sérieux et de façon dépolitisée.

Sur ce sujet, le Président a rappelé qu’il faut éviter les erreurs du passé. Le Chef de l’État a souligné l’importance de se parler et d’écouter le peuple en vue de déterminer la marche à suivre dans le cadre de la refondation de l’État.

II.  COMMUNICATIONS ET RECOMMANDATIONS

Le Premier Ministre a centré son propos sur deux sujets majeurs : la vie chère et la mise en œuvre des Assises Nationales préconisées par le Président de la Transition.

S’agissant de la cherté de la vie, le Chef du Gouvernement est revenu sur les recommandations issues de la réunion consacrée à ce sujet à la Présidence de la République.

Il a mis l’accent sur l’urgence des déterminants internationaux dans la formation des prix intérieurs. La crise en Ukraine et le COVID ont désorganisé les chaines logistiques internationales et mis à nu les déficits importants dans la production vivrière. Pour le moment, ce constat s’inscrit dans une tendance durable.

Le Premier Ministre a invité Madame le Ministre de l’Information à poursuivre le programme d’information de l’opinion publique, aussi bien en français qu’en langues nationales, sur le contexte économique mondial qui impacte le prix des denrées de première nécessité.

Ensuite, le Premier Ministre a abordé le sujet relatif à la mise en œuvre des Assises Nationales dont la finalité est de promouvoir la paix sociale, la réconciliation et la cohésion entre les filles et fils de notre pays.

Le Ministre Secrétaire Général du Gouvernement a informé le Conseil de son intention de créer une imprimerie gouvernementale afin de répondre à la demande croissante des départements d’impression, de fourniture des documents sécurisés aux normes nationales et de sécurisation de nos impressions à partir des outils modernes. Il a ajouté que cette proposition pourrait inclure la construction du siège social du ministère.

Pour réaliser ce projet, il a mis en avant les prérequis suivants :

–       La mise à disposition du domaine prévu au Centre Directionnel de Koloma dont le décret d’attribution reste à signer ;

–       La reprise du site d’impression Patrice Lumumba de Coléah.

Suite à cette communication, le Conseil a décidé de la poursuite du projet de d’implantation d’une imprimerie du gouvernement permettant la production de documents sécurisés de l’État et la parution régulière du Journal officiel de la République.

Dans ce contexte, le Conseil a donné des instructions pour la reprise du site de l’ex Imprimerie Patrice Lumumba.

Le Conseil a instruit la conception d’un nouveau projet d’imprimerie en coordination avec les ministères de l’Agriculture, de l’Information et de l’Enseignement préuniversitaire en collaboration avec l’ACGP. La première ébauche sera présentée au prochain Conseil des Ministres. Ce projet devra être concret, réalisable et financièrement soutenable. Ce projet pourrait être construit par l’État et confié à une gestion privée.

Le Ministre des Affaires Étrangères, de la Coopération Internationale, de l’Intégration Africaine et des Guinéens de l’Étranger a fait une communication relative au rôle d’interface du Ministère selon la Convention de Vienne.

Au terme de sa communication, le Conseil a décidé du respect scrupuleux de la Convention de Vienne reconnaissant ainsi au département des affaires étrangères son rôle d’interface et ce de façon souveraine et exclusive.

Le Ministre de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation a fait une communication relative à l’état des lieux des infrastructures et équipements scolaires.

Il a proposé la réhabilitation et la construction des écoles afin de répondre aux déficits constatés lors de l’état des lieux qui a fait ressortir de grandes insuffisances dont entre autres :

·       1 080 écoles publiques hangar dont 1066 au niveau primaire, réparties comme suit :  Boké (282), Faranah (53), Kankan (387), Kindia (81), Labé (65), Mamou (31) et Nzérékoré (167) ;

·        2058 écoles et établissements sans latrines ;

·        5710 écoles et établissements sans points d’eau ;

·       Des localités sans écoles ;

·       Des écoles sans clôture en zones urbaines ;

·       Des chantiers de construction d’écoles inachevés depuis plusieurs années.

Face à ce constat alarmant et en exécution de l’instruction du Président de la Transition, il a émis l’ambition de lancer un vaste programme de construction, de rénovation des infrastructures scolaires et d’aménagement de points d’eau et de latrines.

A cet effet, Il a sollicité du Gouvernement un accompagnement pour la résolution de ces difficultés.

A la suite de sa communication, le Conseil a approuvé l’ensemble de ses recommandations et a décidé de :

·      S’appuyer sur des projets existants dotés de ressources financées par des organismes internationaux. Dans ce contexte, il est demandé au Ministre de l’Enseignement Pré-Universitaire de se rapprocher de ses homologues de l’Enseignement technique, de l’Enseignement Supérieur, du Budget, de l’Économie, de l’Administration du Territoire et de l’ACGP pour faire le point de la situation et proposer un avant-projet de réhabilitation et de construction des nouvelles écoles. Ce document doit être présenté au prochain Conseil des Ministres ;

·      Concevoir un plan d’action intégré en s’appuyant sur les projets existants ;

·      Faire le point sur les financements disponibles et diversifier les sources de financement (FODEL, et d’autres partenaires) ;

·      Étudier la possibilité de lancer un programme pluriannuel qui prévoit la construction de 1000 salles de classe, y compris de logements pour des enseignants et la mobilisation de 1000 enseignants ;

·      Impliquer le secteur privé dans la construction des infrastructures scolaires ;

·      Définir les modèles standards de construction et d’équipement du système scolaire en lien avec l’ACGP en tenant du modèle AFRICOF ;

·      Mettre en exergue la priorité accordée à l’éducation dans le futur plan de relance du gouvernement en cours d’élaboration.

III.  DIVERS

Le Premier Ministre a rappelé au Conseil le rétablissement des relations entre la Guinée et l’ensemble des bailleurs de fonds. Ce retour se traduit par la disponibilité de 2 milliards $ US pour le financement d’importants projets d’intérêt national. Il est demandé aux membres du Gouvernement de travailler à l’amélioration du taux d’absorption des financements mobilisés.

Conakry, le 17 mars 2022

Ousmane Gaoual DIALLO, Ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et de l’Aménagement du Territoire, Porte-Parole du Gouvernement.

Facebook Comments