Le Maroc domine bel et bien les compétitions continentales en Afrique. Dans un stade Mohamed V de Casablanca en fusion, et ce même une heure avant le coup d’envoi de cette finale de la Ligue des champions de la CAF, le Wydad Casablanca a pris le meilleur sur les Égyptiens d’Al Ahly (2-0).

Le héros de la soirée se nomme Zouheir El Moutaraji (26 ans), auteur d’un doublé sous les yeux d’Ousmane Dembélé, présent dans les travées de l’enceinte africaine. L’ailier gauche de 26 ans a d’abord surpris rapidement la formation égyptienne en envoyant un boulet de canon de 30 mètres dans la lucarne de Mohamed El Shenawy (1-0, 15e), alors que Guy Mbenza avait vu sa frappe heurter la transversale quatre minutes plus tôt (11e). C’est encore lui qui, juste après le retour des vestiaires, a profité de la passivité de la défense d’Al Ahly pour faire le break et sceller le sort de cette finale de la C1 africaine.

Grâce notamment à la vigilance de leur gardien Ahmed Tagnaouti, les hommes de Walid Regragui remportent ainsi la compétition pour la troisième fois de l’histoire du club (après 1992 et 2017 contre… Al Ahly).

Demi-finaliste l’an dernier (élimination face à Kaizer Chiefs), le Wydad est encore en course pour réaliser un superbe triplé championnat (4 points d’avance en Botola sur le Raja) – Coupe (quart de finale contre le Raja)-Ligue des champions.

Recordman de titres dans cette compétition continentale (10), Al Ahly devra repasser pour écrire encore un peu plus son nom dans l’histoire et n’alignera pas un troisième succès de suite (ce que personne n’a réussi) dans cette Ligue des champions. Après le triomphe du RS Berkane en Coupe de la CAF, les prochains jours promettent encore d’être festifs au Maroc.

Source : FootMercato

Facebook Comments