Alphonse Charles Wright a été officiellement installé ce mardi, au cours d’une cérémonie solennelle organisée la Chancellerie, dans ses nouvelles fonctions de ministre de la Justice, Garde des Sceaux, a constaté un journaliste de Conakry Infos.

Le ministre secrétaire général du gouvernement, Abdourahmane Sikhé Camara a présidé la cérémonie de passation entre le ministre sortant Me Moriba Alain Koné et l’entrant Charles Wright.

Dans son discours de circonstance, le nouveau ministre de la Justice, Alphonse Charles Wright a mis en garde tout magistrat indélicat qui se livrerai à des actes contraires à la loi.

« Toute faute professionnelle ou tout manquement par un magistrat au devoir de son état, à l’honneur, à la délicatesse ou à la dignité de la profession sera sanctionnée conformément à la loi. Les cas d’absentéisme au service qui entraînent la lourdeur dans le traitement des dossiers et qui sont d’ailleurs constitutifs de manquements graves au devoir des magistrats prévus par les dispositions de l’article 3 de la loi organique ne seront plus tolérés (…). », a-t-il prévenu.

Rappelant qu’il n’est contre personne, Charles Wright a indiqué que des sanctions seront infligées contre ceux qui se montreront indélicats au sein de la profession de magistrat.

« Je vais dire aux magistrats que je ne suis contre personne. Je ne veux faire la guerre à personne. Ce que je veux, c’est qu’ensemble nous changions ce qui est pire dans nos habitudes, et gardions en nous ce qu’elles nous offrent de meilleur. Les sanctions qui seront prises en cas de manquements ou suite à une plainte portée contre un magistrat conformément à l’article 8 de la loi organique, portant statut des magistrats, seront objectivement prises et proportionnées aux fins de nature à entraîner une sanction disciplinaire contre ledit magistrat après vérification pour éviter l’arbitraire dans les sanctions. », a-t-il martelé.

Par ailleurs, le ministre sortant Moriba Alain Koné a déclaré qu’il est disposé à accompagner son successeur en cas de besoin. Le ministre entrant, Charles Wright a aussi promis de poursuivre, pour le bien de la justice guinéenne, les réformes engagées par son prédécesseur à la tête du département de la justice.

Ansou Bailo Baldé

Facebook Comments